Les prochaines activités...  
 
 
12 décembre 2017
TDAH et médication : Ce qu’il faut savoir

• en savoir plus
 
9 janvier 2018
TDAH adulte : Stratégies aidantes au quotidien

• en savoir plus
 
6 février 2018
Sécurité internet et intimidation : Guide parental

• en savoir plus
 
 
 
 

Foire aux questions (FAQ)

Vous avez des questions? Faites-nous en part, nous vous répondrons avec plaisir!

info@pandablso.ca

Les questions et réponses d’ordre général et pouvant servir à plusieurs personnes sont affichées ci-après.

 
Q - Comment annoncer à ma fille qu’elle a le tdah avec impulsivité?
R - Bonjour,
la façon la plus naturelle et la plus simple demeure la meilleure. Tout dépend de l’âge de votre fille, il faut adapter le vocabulaire sans pour autant cacher de l’information. Le livre de Dre Annick Vincent "Mon cerveau a besoin de lunettes" peut être un bon outil pour aborder le sujet avec votre fille. Aussi, il peut être utile de d’abord lui faire remarquer ses symptômes en la questionnant (as-tu remarqué que parfois tu démarres plus vite que prévu? que tu parles avant la fin de la question?...). Ensuite, vous lui demandez si ça lui cause des difficultés à l’école, avec les amis, à la maison. Et vous pouvez abordez quelles solutions ou trucs elle a pour s’aider et vous pourrez compléter avec les stratégies que vous envisagez (psychoéducation et/ou médicament,...). Répondez du mieux que vous le pouvez à ses questions. L’important, c’est de bien insister sur le fait que son intelligence n’est pas touchée, que le TDAH elle est née avec (comme la couleur des yeux) et qu’une fois qu’on utilise de bonnes stratégies, ça a des côtés positifs (personne créative, énergique, généreuse, amusante,...).

Bonnes discussions!

CAroline Gagné
pour PANDA BLSO
 
Q - Bonjour,
J’aimerais savoir quelles sont les mesures concrètes de soutien (financier ou matériel) offertes par le gouvernement aux familles vivant avec un enfant ayant un TDA/H.
J’attends de vos nouvelles sur le sujet.
R - Bonjour,
votre question est très pertinente, dans le contexte de la pétition déposée pour une meilleure compréhension et prise en charge du TDAH cet automne au gouvernement du Québec. Pour l’instant , il y a peu de mesures concrètes de soutien aux familles, d’où la pétition déposée. PANDA BLSO est à travailler à préparer un répertoire des services et mesures possibles pour une famille vivant avec une personne ayant un TDAH. Voici donc un début de réponse à votre question.

Concernant l’aide financière aux familles, si la personne présente des symptômes très sévères qui l’empêchent de fonctionner normalement dans sa vie quotidienne, certains médecins peuvent compléter le formulaire de demande de crédit pour personne handicapée au gouvernement. Un gouvernement offre un crédit sur le rapport d’impôt tandis que l’autre offre un prestation pour enfant handicapé que l’on reçoit régulièrement.

Au niveau des études, certaines modifications et adaptations (plus de temps pour faire un examen, des outils ergothérapeutiques en classe,...) sont possibles et de plus en plus acceptées à tous les niveaux d’études.

Bonne démarche et au plaisir!
 
Q - Ma fille est en 4ème année et son professeur ne cesse de nous dire que notre fille a encore de grosse difficulté d’attention sachant très bien qu’elle a un tda et qu’elle a une médication. Elle ne veut pas adapter son enseignement pour répondre à ses difficultés au niveau de l’organisation et mémoire de travail et ne veut pas faire de p.i. Que faire????
R - La médication n’est pas magique et bien qu’elle puisse aider considérablement la personne vivant avec un déficit d’attention, un soutien et une adaptation des exigences en contexte scolaire et familial sont un "must". Est-ce que d’autres intervenants de l’école sont en contact avec votre fille? Peut-être pouvez-vous communiquer avec eux ou encore avec la direction pour demander en tant que parent à ce qu’un plan d’intervention soit fait. L’enseignante n’est pas la seule personne qui peut initier ce genre de démarche.

Les mesures de soutien et d’adaptation sont essentielles au plein développement de votre enfant an plan scolaire, de la même façon que ce l’est au niveau familial. Vous avez certainement vous-même dû adapter votre style de parentage et vos règles à la maison. Si l’enseignante est ouverte à communiquer avec nous pour avoir plus d’informations, il nous fera plaisir de pouvoir la renseigner. Le site internet du Dr Annick Vincent peut également être une source d’informations et de trucs intéressants à lui partager.

Bonne chance dans vos démarches!
 
Q - Bonjour! J’ai un garcon de 7 ans atteint de TDAH et j’ai entendu parlé qu’à l’Université de Montréal il y avait la possibilité de lui faire passer un test à peu de frais, êtes-vous au courant? Tout le monde n’a pas 1 500$ à débourser pour de tels tests... merci!
R - Bonjour,
Il existe une clinique TDA/H à l’Institut Douglas de l’Université McGill offrant un service d’évaluation et de traitement du TDA/H. Ce programme s’adresse aux enfants de 6 à 12 ans et permet d’établir avec certitude si un enfant souffre de TDAH. Les parents doivent avoir une demande de consultation du médecin traitant. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter l’Institut Douglas au 514 761-6131, poste 2093 (triage) ou encore visiter leur site Internet au institut.douglas.qc.ca.
 
Q - L’éducatrice de mon garçon soupçonne un TDA/H, il a à peine 3 ans. Est-ce possible???
R - Bonjour, oui c’est effectivement possible lorsque les symptômes sont d’une grande intensité. A cet âge, les caractéristiques telles que l’agitation et l’impulsivité peuvent être constatés. Souvent le diagnostic de TDA/H arrive à l’entrée à l’école puisque les exigences sont plus grandes au niveau de la capacité à rester en place et à l’écoute. Cependant, puisque ces symptômes sont déjà présents, il serait important d’instaurer des stratégies pour aider votre petit homme à atteindre son plein potentiel et avoir déjà mis en place quelques-unes de ces stratégies pour être mieux préparé à la rentrée scolaire. Je vous invite à consulter la section Au Quotidien de notre site Internet. Vous y trouverez plusieurs suggestions pouvant vous venir en aide.
 
Q - Mon garçon va avoir 9 ans. Il souffre d’un déficit d’attention plus de l’impulsivité.Cette année à l’école, il est passé d’un bon élève mais agité à un mauvais élève qui ne semble plus intéressé. On a parlé avec le professeur sans succès. Qu’est qu’on peut faire?
R - Bonjour,
Plusieurs stratégies peuvent être utilisées pour aider un enfant aux prises avec un TDA/H. Il existe des accessoires d’ergothérapie tels que des coussins ou des objets lourds aidant l’enfant à rester concentré sur sa tâche. Des tableaux de routine et de règles à suivre peuvent également être affichés en classe pour lui rappeler les consignes. Un système de récompenses peut également aider à sa motivation. Lorsque plusieurs stratégies ont été instaurées et que des difficultés majeures persistent, la médication peut alors être envisagée pour aider l’enfant à atteindre son plein potentiel.
 
Q - Peut-il être trop tôt pour chercher de l’aide?

Je m’explique...
Mon petit garçon aura 5 ans début octobre. Lors de son examen médical annuel, le pédiatre nous a dit qu’il avait plusieurs symptômes de TDAH. Comme il est à la garderie pour encore un an, le pédiatre nous suggère d’attendre son entrée à la maternelle avant de débuter une évaluation (mon garçon aura presque 6 ans à ce moment-là). Ce médecin a ajouté que mon fils a peut-être juste besoin de vieillir un peu et qu’il est donc trop tôt pour entreprendre quoique ce soit.

De plus, même si mon garçon est un peu plus difficile que mes autres enfants, c’est surtout les commentaires de l’entourage et spécialement du service de garde qui me pousse un peu à vouloir aller plus vite que le pédiatre.

Je fais confiance à ce médecin et je vais probablement attendre que mon fils soit en milieu scolaire avant de demander une évaluation. Cependant, croyez-vous que mon petit bonhomme pourrait bénéficier des différentes stratégies non médicamenteuses offerts aux enfants en milieu scolaire? Devrais-je m’intéresser tout de suite aux conférences sur le TDAH?

Merci.
R - Bonjour,
Merci pour votre question, elle reflète la situation de plusieurs familles. L’établissement d’un diagnostic de TDA/H est un processus comportant plusieurs étapes et il est sage de prendre son temps pour bien le compléter. Il s’agit d’un diagnostic différentiel puisque les symptômes du TDA/H s’apparentent à ceux de plusieurs autres maladies, entre autres l’anxiété.

En attendant un diagnostic, il est tout à fait indiqué de vous informer et d’assister aux conférences que nous offrons. Effectivement, bien que nos conférences touchent particulièrement les personnes ayant des symptômes de TDAH, les stratégies que nous proposons sont adéquates et efficaces auprès de l’ensemble des enfants, diagnostiqués ou non.

De plus, vous êtes la personne qui connaît le plus votre enfant. En assistant à une de nos rencontres d’information, vous serez certainement à même de reconnaître ou non le profil de votre enfant.

N’hésitez pas à nous écrire ou encore à nous appeler pour plus d’informations.

Au plaisir de vous acceuillir lors d’une de nos rencontres.
Vous pouvez consulter le calendrier dans la section activités.
 
Q - Le TDA/H, est-ce que ça se guérit?
R - Le TDA/H ne se guérit pas. C’est une condition neuro-biologique avec laquelle on naît dans la grande majorité des cas (plus de 75% des cas). Toutefois, par l’entremise de différentes stratégies, que ce soient des stratégies psychoéducatives, d’encadrement, organisationnelles, cognitives ou encore médicamenteuses, ou de combinaison de celles-ci, la plupart des personnes vivant avec le TDA/H arrivent à trouver un équilibre et une bonne qualité de vie. Les problématiques sont amoindries et la personne peut avoir accès à son plein potentiel.
 
Q - Qui peut faire le diagnostic du TDA/H?
R - La personne indiquée pour faire le diagnostic médical du TDA/H est le médecin. Cela peut être votre médecin de famille ou un médecin spécialiste, comme un psychiatre. Cela étant dit, ce ne sont pas tous les médecins qui sont à l’aise de faire le diagnostic ou qui ont toute l’information pour le faire. Dans ce cas, il est possible pour eux de se faire assister par Dre Annick Vincent, spécialiste du TDA/H de Québec.

Pour faire un diagnostic complet, le médecin aura besoin d’une évaluation psychologique faite par un psychologue, des observations des parents, des enseignants ou de toute autre personne intervenant dans la vie de la personne.
 

 
 
 

COPYRIGHT 2006 - 2017 | PANDA BLSO CA.