Les prochaines activités...  
 
 
12 décembre 2017
TDAH et médication : Ce qu’il faut savoir

• en savoir plus
 
9 janvier 2018
TDAH adulte : Stratégies aidantes au quotidien

• en savoir plus
 
6 février 2018
Sécurité internet et intimidation : Guide parental

• en savoir plus
 
 
 
 

Le TDA/H chez l’adulte

Il y a quelques années, on croyait que le TDA/H disparaissait à l’adolescence.  Bien que cela soit possible, c’est plutôt rare.  Lorsqu’une « rémission fonctionnelle » est observée, il est fréquent de voir réapparaître les symptômes lors de différentes étapes de la vie (naissance d’un enfant, deuil, perte d’emploi,…).

Ce que l’on observe généralement chez grand nombre de personnes, c’est une modulation des symptômes.  Particulièrement, les symptômes d’agitation deviendront moins importants.  Les difficultés d’ordre attentionnel resteront toutefois bien présentes.

Voici les symptômes fréquents chez l’adulte :

L’inattention

  • Difficulté à maintenir l’attention (lecture, travail administratif)
  • Facilement distrait, oublie
  • Difficulté à se concentrer
  • Gère mal son emploi du temps
  • Difficulté à mener à terme les tâches entreprises
  • Perd ses choses, ne les remet pas à leur place

L’impulsivité

  • Irritable, prompt à se mettre en colère
  • Changement d’emploi impulsif
  • Vitesse excessive au volant, accidents
  • Tabagisme, consommation de caféine ou autres stimulants

L’agitation

  • Parle trop
  • Nervosité intérieure
  • Débordé
  • Choisit des emplois actifs

Plusieurs personnes découvrent qu’elles sont atteintes du TDA/H alors que leur enfant vient d’obtenir son diagnostic. C’est tout d’abord un choc, puis un tourbillon d’émotions et de pensées contradictoires…  Enfin, on a une raison à ce brouillard qui empêche d’avoir accès à son plein potentiel.  Savoir que l’on n’est pas seul à vivre avec un TDA/H, permet de se sentir moins isolé et de reconnaître une bonne fois pour toute que l’on n’est pas fou ! 

Il se peut, bien que vous ayez déjà fait la démarche pour le diagnostic de votre enfant, que vous deviez passer par un cycle de deuil et d’adaptation.  Vous ressentirez tour à tour déni, colère, tristesse, espoir et mobilisation.  L’important, c’est de savoir que des ressources existent et qu’avec du soutien et des stratégies adaptées à vous et votre réalité, rien n’est impossible. 

Un diagnostic à l’âge adulte

La démarche à faire pour obtenir un diagnostic à l’âge adulte ne diffère pas de celle à faire pour un enfant.  Il faut d’abord s’adresser à un médecin.  Il est possible que certains médecins ne soient pas à l’aise avec le diagnostic du TDA/H, d’autant plus que les critères diagnostiques à l’âge adulte sont encore flous. 

Dans ce cas, n’hésitez pas à leur transmettre les coordonnées du Dr Annick Vincent, médecin psychiatre spécialisée dans le TDA/H enfant et adulte qui offre de la formation et de l’accompagnement aux médecins désirant parfaire leurs connaissances dans le domaine.

La démarche est ardue.  Toutefois, plus de personnes la feront, plus les services pour les adultes en matière de TDA/H pourront être adaptés et bonifiés.  N’hésitez pas à nous faire part des difficultés que vous rencontrez…  Plus nous aurons de situations problématiques rapportées, plus nous serons en mesure de porter le message auprès des décideurs concernés et d’agir pour préserver et défendre vos droits !

 
 
 

COPYRIGHT 2006 - 2017 | PANDA BLSO CA.